Nova, un personnage pas si secondaire... - Team Nuit Blanche

Nova, un personnage pas si secondaire…
Juil
11

Nova, un personnage pas si secondaire…

Vous qui avez bravé les dangers du secteur de Koprulu aux côtés de Jim Raynor, Sarah Kerrigan et Artanis, vous aimeriez prolonger vos aventures avec vos héros préférés. Mais malheureusement, Raynor est retourné boire un coup dans son bar, Kerrigan vit sa vie de Xel’Naga, tandis qu’Artanis passe des jours heureux sur Aïur. Blizzard n’a pas pour autant oublié vos rêves de campagnes et vous a confié entre les mains expertes de Nova. Vous vous demandez pourquoi une meurtrière à la solde du dominion et n’ayant fait que deux apparitions dans la trilogie de Starcraft II peut faire un bon protagoniste ? Et surtout en quoi Nova est-elle un personnage profond ? Laissez-nous vous présenter la belle demoiselle pour mieux comprendre son rôle dans la saga Starcraft.
nova_terra___starcraft_ii_by_the_woobie-d5x4cq6

Les origines

Les premiers pixels de Nova voient le jour en 2002, c’est en tout cas au cours de cette année que l’incroyable nouvelle tombe. Un nouveau jeu basé sur l’univers de Starcraft va sortir. Et les fans ne sont pas au bout de leurs surprises puisque ce nouveau venu sera un jeu de tir à la troisième personne prévu pour Xbox, Gamecube, et Playstation 2. Ce titre ambitieux prévoit même un mode multijoueur semblable à ce que nous connaissons aujourd’hui et où chaque joueur pourra incarner une classe spécifique (Marine, Flammeur, Fantôme, etc…), il s’agit en fait d’un Team Forteress avant l’heure. Le choc est total, à cette époque où Blizzard était surtout connu pour ses RTS, le public découvre que l’éditeur veut sortir des sentiers battus et part à la conquête d’un nouveau marché.

Ce projet audacieux appelé Starcraft : Ghost est dans un premier temps confié au studio Nihilistic Software. Lorsque Nova fait ses premiers pas d’héroïne, elle devient un avatar qui n’a rien à envier à Snake ou Lara Croft. La belle blonde que vous incarnez est en fait un redoutable Fantôme au service d’Arcturus Mensgk qui remplit aussi bien des missions d’infiltration que des missions d’assassinat. Pour cela, elle possède tout un arsenal allant du fusil de précision à sa tenue de camouflage en passant par bien d’autres capacités spécifiques aux Fantômes de Starcraft. Au cours de l’aventure de Starcraft : Ghost, Nova mène sa petite enquête au sujet d’un complot organisé par sa hiérarchie. Ses supérieurs veulent créer une nouvelle génération de Fantômes, plus puissante mais aussi corrompue par la Terrazine… C’est du moins le scénario que les joueurs auraient dû découvrir. En 2004, le jeu quitte le studio Nihilistic pour passer chez Swingin’ Ape Studios avant que Blizzard Entertainment décide de racheter celui ci en 2005.

Nous voilà donc trois ans après l’annonce de Starcraft : Ghost et le public n’a toujours rien à se mettre sous la dent si ce n’est une nouvelle date de sortie qui ne cessera d’être repoussée jusqu’en 2006, année où Blizzard annonce que le jeu est suspendu indéfiniment. Pour combler le trou béant laissé par la suspension du titre, une poignée d’œuvres littéraires verront le jour à la place. Le premier roman, sobrement baptisé « Starcraft Ghost : Nova », sort en novembre 2006 (quelques mois après l’ultime report du jeu) et raconte la jeunesse et les débuts de Nova en tant que Fantôme. Un second roman intitulé « Starcraft Ghost : Spectres » sortira plus tard, et celui-ci sera succédé par une trilogie de comics appelée « Starcraft : Ghost Academy ». Fait intéressant, Blizzard n’a jamais clairement dit que le jeu était annulé. La dernière position publique du studio nous vient de Frank Pearce, l’un des co-fondateurs, qui a déclaré en 2008 que le jeu n’était simplement pas une priorité de Blizzard. Depuis cette date, on s’est bien rendu compte que Starcraft : Ghost n’était pas du tout sur le point d’être remis en chantier, mais est-ce que l’on reverra un jour Nova dans une aventure solo, là est la question…
1458137194-8827-card

Legacy of Nova

De l’eau a coulé sous les ponts, nous sommes en 2010 et Blizzard a donné un nouveau rêve aux fans de Starcraft : mettre la main sur Starcraft II. Le RTS spatial de Blizzard fait son grand retour et c’est avec une joie non dissimulée que nous retrouvons nos héros favoris. Raynor, Kerrigan, Zeratul… ils sont tous là sauf Nova, qui après être passée à côté de son statut de star du jeu vidéo se fait voler la vedette par les personnages historiques de la licence.
Oh attendez… ce n’est pas tout à fait vrai, Nova a droit à une mission dans Wing of Liberty (mission facultative au passage). Non seulement cette mission n’a aucune importance scénaristiquement parlant, mais en plus le personnage de Nova n’est absolument pas introduit et apparaît comme totalement nouveau pour une bonne partie des joueurs ayant fait la campagne du premier opus. A ce stade, on peut se demander s’il s’agit d’un baroud d’honneur pour un personnage voué à disparaître ou bien si les développeurs ont souhaité faire rire les quelques joueurs ayant eu vent de l’existence de Nova…
Le pire pour la pauvre héroïne c’est que d’autres personnages bien plus secondaires dans l’univers de Starcraft vont davantage attirer l’attention des joueurs. C’est le cas notamment de Tychus Findlay qui n’était connu, avant Wing of Liberty, que des lecteurs des romans Starcraft. Le prince Valérian et le général Warfield auront également des rôles bien plus déterminants dans la trilogie Starcraft II.
Il faudra que notre espionne patiente jusqu’à la sortie de Heart of the Swarm pour avoir de nouveau un rôle à jouer. Et même si la capture de Raynor fait d’elle un personnage important, son intervention dans le scénario du jeu reste mineure et il n’y a vraiment pas de quoi faire passer Nova à la postérité.

Fifty shades of Ghost

Difficile de se recycler en tant qu’héroïne de RTS… Legacy of the Void n’apportera pas plus de gloire à Nova. Mais heureusement pour elle, un autre titre de Blizzard viendra lui redonner ses lettres de noblesses : Heroes of the Storm. Pour la première fois depuis le défunt Starcraft Ghost, Nova joue l’un des premiers rôles dans le trailer du jeu. La hype qui va se déclencher autour du titre et de ce trailer va aider notre héroïne fantomatique à sortir une bonne fois pour toutes de l’ombre. Dès l’ouverture de l’alpha d’Heroes of the Storm, elle comptera parmi les premiers personnages jouables. D’ailleurs on note qu’en dehors de la fameuse mission de Wing of Liberty, c’est sur Heroes of the Storm que les joueurs du monde entier ont pu pour la première fois jouer avec Nova. Il aura tout de même fallu attendre 12 ans après sa création pour que Nova soit reconnue par le grand public.

C’est en mars dernier que l’assassin du dominion refait parler d’elle. Tandis qu’elle mène une paisible carrière de sniper sur Heroes of the Storm, Blizzard décide de lui faire reprendre du service sur Starcraft II. Une fois encore, Nova s’apprête à crever l’écran en étant la protagoniste d’une nouvelle campagne sobrement intitulé « Nova : Opérations secrètes ». Cette nouvelle campagne solo place Nova au cœur d’un complot qui cherche à la faire passer pour une traîtresse auprès du dominion de Valérian Mensgk. C’est également pour vous l’occasion de rejouer une campagne Terran avec un gameplay bien différent de ce que vous avez pu voir sur Wing of Liberty. Bien que Nova soit un personnage fictif, cette nouvelle campagne est pour elle une consécration : elle a enfin le premier rôle de l’histoire. Elle semble d’ailleurs être un personnage sur lequel Blizzard capitalise, puisque cette extension est la première des nombreuses micro-transactions que le studio veut proposer à ses joueurs.
 nova kerrigan

Nova, Kerrigan, même combat

Nova et Sarah Kerrigan sont en apparence deux personnages bien différents, mais pourtant de nombreux détails semblent les lier. Elles ont par exemple un passé similaire. Lorsqu’elle était encore humaine, Kerrigan était elle aussi un fantôme au service d’Arcturus Mensgk. Physiquement, les deux personnages ont aussi des traits communs. Dans Heroes of the Storm, cette ressemblance est accentuée par l’un des skins de Nova qui lui donne les mêmes cheveux roux que portait Kerrigan avant sa transformation en Zerg.
On peut même aller encore plus loin en comparant les scénarios de « Nova : Opérations secrètes » et celui de la campagne de Starcraft premier du nom. Si vous n’avez jamais mis la main sur ce dernier, vous serez ravi de savoir que Kerrigan, quand elle travaillait pour Mengsk, a été chargée de placer des émetteurs psi sur Tarsonis qui devait attirer l’essaim Zerg sur le monde-capitale de la confédération. L’opération a très bien fonctionné et les « Fils de Khoral », le groupe rebelle d’Arcturus, a créé le Dominion Terran sur les cendres de la confédération. La campagne de Nova nous offre à peu près le même début de scénario. Les trois premières missions (les seules auxquelles nous ayons accès pour l’instant) s’achèvent lorsque Nova comprend que les « Défenseurs de l’humanité » (un nouveau groupe rebelle en fait…) veulent eux aussi placer des émetteurs psi sur les mondes du Dominion. Blizzard nous réserve la fin de son scénario d’ici la fin de l’année 2016, mais il y a comme un écho scénaristique dans ce premier pack de mission…
Mr Mushroom.

Ajouter un commentaire

*

Live

Événements

  • Aucun événement

Rejoignez-nous sur twitter

Donation pour Nuit Blanche